Memphis

 Sur la route de Memphis (cf. Mr Eddy pour les profanes),

C’est sur une dernière note de jazz que nous quittons la Louisiane. La suite de nos aventures se poursuit dans le berceau du rock’n’roll : Memphis (Tennessee).

Cap sur Beale St, (non, sans une fouille au corps réglementaire) pour s’enivrer jusqu’au bout de la nuit de rock’n’roll et de Bluegrass. Chaque bar, place et recoin de cette rue vous transporte dans un monde parallèle, on passe du rock’n’roll, au bluegrass, au jazz, au reggae, au funk en toute décontraction. Cette ville qui a vu naitre les plus grands à définitivement quelque chose de Tennessee (cf. Johnny Hallyday pour 90% de la population française).

Rock’N’Roll

DOWNTON 

The King is not dead,

Suivant les hordes de pèlerins en transe, nous nous sommes rendus dans la demeure du King, Graceland (je vous rassure, nous n’avons pas pris l’option tatouage et tee-shirt Elvis). Moyennant 45$/pers (pour un tour incomplet), vous pourrez pénétrer dans l’antre du dieu Elvis (enfin juste, le rez-de-chaussée), visiter son garage et respirer la vieille poussière de ses jets privés.

Malgré l’aspect Disneyland de Graceland, la visite est tout de même intéressante et nous y avons passé un bon moment, une fois débarrassé de nos guides (Ipad et casque audio, un peu gênant pour prendre des photos).

P.s : n’oubliez pas de faire un tour dans les 40 boutiques souvenirs. 

GRACELAND

Le Saint Graal,

Impossible de passé à côté du mythique Sun Studio, lors de notre passage à Memphis. Ici, nous entrons littéralement dans le berceau du rock’n’roll. Imaginez Howlin’Wolf, Ike Turner, BB King, Carl Perkins, Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Roy Orbison et Johnny Cash, pour ne citer qu’eux, prendre le micro et dérouler quelques-uns de leurs plus grands hits. Être dans ce studio d’enregistrement et revivre cette partie de l’histoire est tout simplement magique. 

Veni, Vidi, (Vici)

SUN STUDIO