Lower Antelope Canyon

Prendre sur soi,

Bien que doté des plus belles qualités de l’espèce humaine (oui, je me flatte et alors ?), mon ADN est dépourvu d’une aptitude qui peut se révéler indispensable dans certaines situations, la PATIENCE. Et pourtant pour visiter le Lower Antelope Canyon, il vous en faudra et une bonne dose.

Si ce n’est pas la connexion incertaine du fast-food voisin qui vous empêche de faire votre réservation en ligne pour la semaine suivante (en général, tout est complet sur 1 semaine) ou les pluies torrentielles de l’Arizona qui annulent toutes les visites (le Upper et Lower Antilope sont fermés au public durant les intempéries, car des torrents de boues se déversent dans les canyons), ce sont les responsables du site qui positionneront d’autres visites sur votre créneau de réservation, si vous n’arrivez pas 1 heure en avance.

Après une semaine d’attente, nous étions à deux doigts de faire une bêtise, annuler notre réservation. Ainsi, nous n’aurions pu visiter le plus magique des canyons. Bien que ce site soit en tout point semblable à l’Upper Antelope Canyon, il est sans conteste plus éblouissant que son jumeau, est-ce dû à sa forme tout en hauteur ? Au fait qu’il soit moins touristique que le premier ? Ou qu’il sert de barrière naturelle contre les obèses ? (surtout ne tenter pas votre chance si votre tour de taille est supérieur à 50) Je n’en sais rien, mais quoi qu’il en soit, nous avons vraiment pris notre pied à regarder le soleil jouer avec les parois orangées et à arpenter ce canyon durant une trop courte heure et demie.

LOWER ANTELOPE CANYON