Lac Atitlan

Le grand retour des moufles, 

Dès que l’on quitte le nord du Guatemala, c’est le choc thermique assuré, et cela, toute l’année (leur été est disons un peu pourri, 20 degrés l’après-midi et 6 le soir). Mais heureusement, je traîne depuis des mois mes affaires d’hiver, alors on enfile les moufles et on part se prélasser sur le bord du lac Atitlan.

Trente minutes de barque seront nécessaire pour rejoindre le petit village de San Pedro de la Laguna, cette destination prisée des baroudeurs internationaux est un haut lieu de divertissement et est aussi le point de départ de nombreuses excursions dans la région.  Nous poserons nos sacs trois jours dans ce lieu de villégiature.

Notre première journée de visite démarre par les alentours du lac, on a pu observer l’inéluctable montée des eaux et l’épaisse couche de pollution sur les rives de cette étendue d’eau, autant dire qu’un petit plongeon ou manger la pitance en provenance du lac est une très mauvaise idée. Mais le spectacle reste intact, le lac est magnifique.

Le second jour, nous avons pris la mer direction San Marcos de la laguna, village en face de San Pedro. Dès que nous avons posé les pieds dans ce village, on sent déjà le piège hindouiste/hippie se refermer sur nous, la seule rue du village dévoile une multitude de bonimenteurs, vendeurs de cailloux (pardon des talismans). Dans cette atmosphère saturée à l’encens sur fond de namaste, nos ex-soixante-huitards forme la seule communauté, ils ont dû faire fuir les locaux. Ce village n’est que négoce de bien-être, pour exemple, on vous vend 500 euros, un stage intitulé « reprendre possession de sa sexualité » à savoir que l’enseignement est initié par un homme qui ne reçoit que des femmes, euh chercher l’erreur. Toutes ces fumisteries « ouvre ton portefeuille à la spiritualité » ont eu raison de moi, j’ai préféré reprendre le bateau bien que le lac soit déchaîné.

Outre cette vaste blague, vous trouverez de l’authenticité dans le village de San Juan de la laguna. Ici, point d’occidentaux cherchant réponses aux mystères de l’univers dans un caillou (pardon, un talisman, bis). Dans ce village, vous trouverez de nombreuses coopératives artisanales et de plus, la vue sur le lac est époustouflante.

San Pedro de la Laguna
San Marcos de la Laguna
San Juan de la Laguna

Réveil matin,

Hop, hop, hop, il est 2h30 du matin, il est l’heure de se lever pour aller s’émerveiller devant le lever de soleil sur la Nariz del Indio. Autant dire que la courte ascension menant au sommet ne se fait pas dans la joie et la bonne humeur, mais quel spectacle magnifique que de voir le soleil se lever sur le lac Atitlan, une vue dégagée nous permet même d’apercevoir l’émergence de l’océan pacifique.

La Nariz del Indio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s