Oregon

Welcome to Free-state,

Une chose nous à frapper en entrant dans Portland, sa multitude de ponts, 11 pour être exact. La ville a même été renommé bridgetown. Mais pour être sincère ce qui nous a le plus surpris, ce sont les taxes inexistantes. On comprend mieux pourquoi la ville possède autant de casinos.

Contrairement à nos habitudes, on a vraiment paressé à Portland, on a peu visité la ville. On s’est laissé vivre, car Portland n’est pas à proprement parlé une ville touristique, mais plutôt une ville à vivre. Nos journées ont été rythmées par de copieux petits-déjeuners, flâneries en tous genres dans les diverses boutiques, suivis de bon apéritifs pris en terrasse, on y a même aperçu Jack Nicholson, qui de toute évidence avait le même emploi du temps que nous.

La ville est joyeuse et dynamique, bref, il y fait bon vivre. Vous y ferez de nombreuses rencontres au détour d’un verre dans les bars de la cité.

Portland

Prendre le large,

Quittant les lumières de Portland, nous reprenons notre course effrénée à travers les Etats-Unis avec pour seule idée : rejoindre au plus vite l’océan pacifique. Je ne suis pas très plage, mais après avoir passé plus d’un mois au milieu de nulle part dans les parcs américains, prendre une grande bouffée d’air iodée et regarder la continuité de l’océan m’a émerveillé. Certes, la côte de l’Oregon n’est pas la Bretagne, mais cette région sauvage et abrupte est vraiment captivante.

Côte de l’Oregon 
Cape San Sebastian 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s